Mes seins

 

Thème : Un souvenir de mon père  Un bon souvenir… est susceptible de soutenir même un être désespéré ( Dostoïvski)

 Je suis obnubilée

Croyez-moi

Par tous les gros nénés

Que je vois

 Ah! Être Lolobridgida!silhouette

Un rêve !

Moi, je porte du A

J’en crève !

 Ah ! Soutenir bien haut

Fièrement

Une paire de lolos

Déments !

 Et voir l’envie dans les yeux

Des gars

Faire de fabuleux

Dégâts !

Aaaahhhh !!!

 Hélas, j’ai hérité

Misère

Du buste laminé

De mon père.

Si je veux me cacher

Sans exagération

Une quenouille c’est assez

Comme dans la chanson

  J’en ai pris mon parti,

Peuchère,

Et quelque fois j’en ris

Amère

 Telle Florence Desrochers

Toujours je vois

Où je pose les pieds

En tapinois

 J’ai trouvé une raison

Factice

Pour aimer mon balcon

Supplice

 Vous, femmes aux gros tétons,

Enviez-moi

Mon dos, à moi, n’est ni rond

Ni de guingois !

 Mais ne plus dévoiler

Mon nombril

Au fond de ce décolleté

Débile !

 Aaaahhhh!!!

Bah ! je suis comme je suis

Tant pis

Et la vie, en col Mao,

C’est tellement beau !

 

Leave a Response