La poupée russe

 Car le chemin continue… , p. 11

– Tu vois, Ginette, ce que tu tiens dans tes mains, c’est le corps de la poupée. Poupees-russes-grisÀ l’intérieur se trouve une deuxième poupée. C’est son ange gardien. À l’intérieur se trouve une troisième poupée. C’est son âme. Cette poupée est comme toi. On ne peut voir que ton corps, mais en toi, invisibles, se trouvent ton ange gardien et ton âme, là où Jésus se cache, dans ton cœur. Ton ange gardien veillera toujours sur toi. Mais les peurs le rendent malade, il ne peut plus bouger. Alors si tu as peur, souffle très fort deux ou trois fois pour chasser cette peur. Puis inspire doucement deux ou trois fois pour réveiller ton ange gardien. Tu verras, il t’aidera toujours.

J’avais environ cinq ans lorsque ma mère me montra la poupée russe. Plus tard, bien plus tard, elle m’en expliqua la symbolique. Notre corps est l’enveloppe physique de notre raison. L’ange gardien est notre subconscient, aux pouvoirs quasi illimités, toujours à notre service, sans être notre esclave. Nous pouvons tout lui demander mais rien lui ordonner. L’âme est notre essence divine.
Bien plus tard encore, arriva l’explication scientifique : en relaxation, les ondes cérébrales alpha (α) court-circuitent la pensée cartésienne; l’expiration forcée élimine le gaz carbonique, purifie notre sang, libère les excès de pression, détend; l’inspiration apporte de l’oxygène au sang, de l’énergie.
Toute ma vie, j’ai suivi cet enseignement. Avec des hauts et des bas : souvent, prise dans les tourbillons de la vitesse ou par paresse mentale, j’oubliais. À chaque oubli, mon subconscient, jusqu’à ce que je comprenne et l’écoute, m’envoyait des messages d’alerte de plus en plus pressants. D’abord des malaises anodins, des accidents bénins, puis des maladies. Il n’hésita pas à aller jusqu’au cancer. Après une chirurgie majeure, je repris l’écoute de mon corps et le principe d’auto guérison agit, me guérit sans récidive.
Puis la méditation, la gymnastique douce, le taïchi et une alimentation équilibrée à mes besoins corporels m’apportèrent la sérénité.

Voulez-vous suivre avec moi mon chemin spirituel ?

 

ligne-grise

Comments are closed.