La comptine du chalet

Tamia

   Comptine du chalet

Un tout petit chalet,
Caché dans la forêt,
Très simple, très discret,
Pour un bonheur parfait.

 Les oiseaux, mes voisins,
Au lever des matins,
Sifflent sur les chemins
Ou dans les verts sapins.

Les tamias, mes amis,
Et l’écureuil gris,
Dans leurs habits jolis,
Me saluent de leurs cris.

Ils viennent réclamer
Leur petit-déjeuner,
Allant jusqu’à monter
En haut de l’escalier.

Un autre compagnon,
Tout près de la maison,
C’est Arsène le raton,
Le voleur, le fripon.Raton-laveur

Il sait tout dénicher,
Il vient dévaliser
Ce qu’on laisse traîner,
Il faut tout protéger.

Quand le soleil est fort,
Un silence de mort,
Aucune bête ne sort.
C’est midi, tout s’endort.

Du lac des environs
Viennent les grands hérons.
Le soir, les ouaouarons
Chantent à pleins poumons.

Pour un bonheur caché,
Très simple, très discret,
Rien ne vaut un chalet
Au coeur de la forêt.

ligne-grise

Leave a Response