Bientôt l’automne

Thème : La solitude rétablit aussi bien les harmonies du corps que celle de l’âme. (Bernard de Saint-Pierre)

Écrire à la manière d’un auteur de votre choix

Inspiration : L’hymne au printemps (Félix Leclerc)

 Nos enfants et nos petits-enfants sont ici, à la campagne. Cris, jeux, sauts, courses ont bouleversé notre petite vie tranquille de grands-parents. La maison est sens dessus dessous : une veste sur un fauteuil, un soulier au milieu du couloir, un nounours sur le patio, tout est bouleversé. Tout.

Nous sommes heureux. Nous faisons notre réserve de câlins, de joies, de mots d’enfants pour égayer le long hiver. Il faut avouer néanmoins que nous sommes un peu fatigués. Même si nous ne nous occupons ni des commissions, ni des repas, ni du rangement matinal, l’âge pèse sur nos épaules. Quand on est vieux, le moindre changement de routine se ressent péniblement. Mais, mon chéri :

Quand nos enfants, à la fin de l’été,

Retourneront dans leur grande cité,

Je resterai, heureuse, à tes côtés,

Et te dirai « Allons nous reposer

Vois les feuilles vont se colorer,

Les oiseaux se sont envolés,

Dans la cabane les outils sont rangés

Contre le mur, notre bois est cordé.

Petits-enfants viennent de partir,vieux-coupje

Leurs vacances vont bientôt finir,

Viens, mon Amour, t’asseoir sur le vieux banc

Et tendrement mêler nos cheveux blancs.

Et tendrement mêler nos cheveux blancs. »

2007

Leave a Response