Aube

AUBE

Biche-detailDans la brume du petit matin,

Qu’il fait bon, tout doux, se promener

La nuit fait son dernier câlin,

Tendrement, avant de s’envoler.

 C’est l’instant où vont vagabonder

Biches et faons sur le sentier.

C’est l’heure où, parfois, on peut croiser

Le renard et le loup-cervier.

Lascif, le lac encore endormi

S’étire sous le drap duveteux.

Ses berges se dévoilent à demi,

En petits mouvements langoureux.

Bois et bosquets paraissent ouatés.

L’air est embué, mystérieux.

Les sons murmurent, adoucis, feutrés,

Subtil prélude à l’éveil des Dieux.

Discrète, comme une caresse,

À l’aube succède l’aurore.

C’est le dernier moment d’ivresse.

Le vieux hibou, déjà, s’endort

ligne-grise

Leave a Response